CETTE MÉLANCOLIE QUI ME BOUFFE

Vieux dessin d'humeur qui n'a pas grand chose à voir....
Et oui, tout n'est malheureusement pas tout rose tout le temps, aussi bien dans ma vie de Maman que dans ma vie de Femme, et parfois, il y a la goutte d'eau, qui fait que... 

Je m'excuse par avance, cet article est loin d'être feel good... Si vous voulez garder votre sourire, vous pouvez toujours fermer cette page hein, je ne vous en voudrais pas ^^" 

Si on me demandait là tout de suite "Es-tu Heureuse ?" la réponse serait un grand oui !
Pourtant, j'ai été prise d'un grand malaise ces derniers jours. Un énorme raz-le-bol m'a envahi. 


Dans ma vie de Maman pour commencer, il y a ces petites choses, ces trois fois rien qui me minent le moral. C'est ma faute, il faut que j'arrive à me blinder un peu plus. Mais j'en ai assez qu'on me fasse des réflexions sur notre allaitement qui se passe merveilleusement bien et qui nous comble toutes les deux sous prétexte que la Lutine a dix mois. J'en ai assez qu'on nous mette en garde sous prétexte que nous avons choisi de la garder la nuit dans notre chambre, en pleine conscience et en toute connaissance de cause. J'en ai assez que l'on juge la motricité libre, ou le portage en écharpe, qui NOUS conviennent parfaitement. Ou encore le fait que j'ai décidé pour une multitude de raisons (et il y en a des financières dans le lot) de ne pas mettre la Lutine en crèche. Surtout que dans l'ensemble, tout va bien pour nous, on s'en sort pas si mal tous les trois, vraiment, alors pourquoi ? Pourquoi est-ce que les gens se sentent obligés de critiquer ? C'est déjà assez angoissant d'être une jeune maman, alors quand on sent que ça se passe plutôt bien, pourquoi immiscer des doutes dans ma petite vie de famille ? 

Et puis même si les choses se passent très bien avec notre fille et qu'elle est très facile à vivre, et bien c'est quand même fatigant d'être Maman, c'est même la chose, l'activité, le travail si on peut le dire ainsi, le plus épuisant que j'ai eu à faire de ma vie ! Et parfois, j'ai juste envie d'un bain, seule, d'une après-midi pour moi, mais ça ça n'arrive plus vraiment avant un moment. Alors on vole deux heures par-ci, deux heures par-là et ça va très bien ainsi ! Elle ne restera pas toujours petite alors même si par moment je suis épuisée, je savoure quand même. 

Viennent ensuite les questions sur ma vie personnelle, et surtout surtout : sur mon avenir. 
Je suis tombée enceinte à la fin de mon Master, j'ai donc fait une pause pour rester avec elle, je veux la voir grandir, je veux l'accompagner le plus possible, je ne veux rater aucune seconde. Nous ne voulons qu'un seul enfant et je veux être présente pour ses premiers moments. C'est bien joli tout ça mais, que vais-je faire ensuite ? Lorsque l'on s'est coupé du monde du travail pour s'occuper d'un tout petit être humain, reprendre une activité donne la chair de poule ! Je n'y suis pas encore et pourtant ça me stresse déjà... 
J'ai bien un projet, il me tient à coeur, j'aimerais vraiment que ça marche, mais je sais que ça va me demander une immense dose de travail, et j'ai peur d'échouer après avoir fourni tous ces efforts... Mais si je n'essaie pas, je m'en voudrais toute ma vie.

Et puis il y a les questions vraiment existentielles, et un mal-être citoyen...
Écologiquement, j'essaie, et je fais ce que peux au quotidien, vraiment, et j'ai toujours l'impression que ça n'est pas assez, que ça ne changera rien, qu'on fonce droit dans le mur.
La haine, sur les réseaux sociaux, par rapport aux migrants me donne la nausée. Cette situation me torture. Et moi dans tout ça, qu'est-ce que je fais pour changer le monde ? Rien... J'ai un blog, un blog personnel, où je parle de ma petite vie sans intérêt, pourquoi...?
Le monde, les gens, la société, la vie, les guerres, la misère, le terrorisme, le racisme, l'ignorance... Je suis une éponge émotionnelle. C'est très difficile de vivre dans ce monde hyper connecté qui nous tient informé de tout en très peu de temps et avec assez peu de recul. Parfois je me coupe de tout ça, mais hormis faire l'autruche, je fais quoi ? 

Et moi dans mon cocoon avec ma famille, mes bougies, ma musique, je suis heureuse bordel. Je culpabilise. Mais c'est MA vie, elle n'est pas éternelle, j'ai le DROIT d'être heureuse ! Même si j'ai peur de l'avenir, même si le présent autour de moi tourne beaucoup trop vite, beaucoup trop violemment. 
J'ai l'impression de vivre dans un petit coquillage, et j'y suis bien, mais je suis prise dans une tempête horrible et les vagues me font tourbillonner dans tous les sens. Alors je me blottie encore plus fort, dans mon minuscule coquillage. 

Et puis hier soir, ma fille a pleuré, elle était angoissée et ne voulait que mes bras. Même son père ne pouvait pas la calmer, elle ne voulait que moi. Et j'avais beau le savoir, le vivre est différent, ma fille, mon tout petit bébé, est une éponge et elle absorbe mes angoisses... Je n'ai plus le droit de me torturer comme ça et de céder à la mélancolie. Si moi j'en souffre, c'est encore pire pour elle. Alors j'ai écrit. J'ai pris sur moi, j'ai cherché des solutions, j'ai accepté certaines choses, j'ai été honnête envers moi-même, et je vais mieux maintenant. 
Mais il y a des moments dans la vie, où les questions, et le mal-être nous submerge alors que dans nos vies personnelles tout va plutôt bien. C'est comme ça. 

Je crois qu'il faut que j'arrête de me torturer pour ce que je ne peux pas changer. Et que j'accepte que mes petites gouttes d'eau au quotidien ne vont peut-être pas sauver le monde, mais qu'elles sont bien là, et que c'est toujours mieux que de ne rien faire, et que si chacun produit sa petite pluie, ses petites gouttes, nous aurons alors un magnifique Arc-en-Ciel... 

Et parce que c'est mon pauvre amoureux qui supporte mon humeur du moment :



7 commentaires

  1. Salut Miss,
    On passe tous par ces moments de down et c'est vrai que l'actualité n'est pas joyeuse en ce moment.

    Concernant l'allaitement long et le co-sleeping, si ça vous convient, continuez.
    Y aura des gens plein de "principes d'éducation" pour te faire chier et te regarder de travers. Ce qu'ils disent n'est pas important, si tu te sens bien dans tes choix, si tu vois ta puce évoluer normalement, laisse les parler (je sais c'est facile)

    Personnellement, j'ai allaité Lilas pendant 3 ans et demie, dont 2 ans et demie en public, j'ai appris à soutenir les regards des passants dégouté (on se demande pourquoi, il y a des femmes à poil sur les affiches publicitaires tous les 5 mètres, mais bon...) J'ai dormi avec Lilas jusqu'à ses 4 ans et demie (un peu par obligation la dernière année, j'habitais dans un studio) et elle n'est ni débile, ni aliénée à moi.

    Bref, courage :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Myril !

      J'ai pensé à toi en écrivant le titre qui a failli être Mélancholia ^^"
      Merci pour ton message, merci vraiment, même si au fond on le sait, ça fait du bien de le lire !

      Je suis tellement d'accord avec toi sur l'allaitement, nous vivons dans une telle hypocrisie :o 3 ans et demi, c'est beau ! Elle s'en souviendra, c'est si précieux ! Je continuerai tant que cela nous conviendra à elle et moi, et pour le co-sleeping, c'est pareil, je veux que les choses se fassent naturellement, et mon homme est complètement d'accord avec tout ça ! Alors les autres...

      Merci infiniment d'avoir partagé ton expériences :)

      Des bisous à toi et ton lilaton <3

      Supprimer
  2. Bon je prends enfin le temps de venir commenter cet article !
    Si tu y arrives, je pense que le mieux c'est de tuer tout débat stérile dans l’œuf : "je t'arrête, on a pas le même point de vue sur la question et je n'ai pas envie d'en débattre" ; dit avec le sourire et un ton doux ça devrait passer. Parce que toutes les opinions doivent être respectées mais que les gens n'y arrivent pas sur ces sujets pour une raison qui m'échappe. Les mentalités évoluent énormément en fonction des générations sur les sujets de l'allaitement, du laisser pleurer, du cododo etc. donc il y a énormément de personnes avec lesquelles on ne va pas être d'accord. Comme tu dis cela vous convient, cela convient à ta puce, il n'y a donc pas de raison que vous ne vous écoutiez pas. Absolument aucune, bien au contraire !
    Contente d'avoir vu sur Insta que tu avais pu prendre un bon bain ;) Les quelques heures que tu grappilles pour toi de ci de là doivent être dégustées en pleine conscience : mais je te comprends, je redoute énormément cette perte de temps pour moi.
    Pareil pour la reprise du travail, ne te stresse pas sur ce qui n'est pas encore. Tu es quelqu'un de passionné, avec des idées, des projets : ce n'est pas comme quelqu'un qui se laisserait porter et ne ferait pas d'effort. Et puis même si parfois on échoue on apprend toujours quelque chose au passage et on peut arriver à ses fins au bout de plusieurs tentatives parce qu'il nous fallait apprendre certaines choses avant d'y arriver (pour les projets créatifs je pense toujours à l'exemple de La Pie Bavarde, ex La Dame de Lys).
    Ahh le monde dans lequel on vit... En plus je te réponds aujourd'hui avec la gueule de bois énorme des news de ce matin... On est chacun peu de choses individuellement mais ce qu'on fait, chacun de nous, ça compte au final. Et puis tu élèves ta fille dans une optique d'un grand respect de la nature, ce n'est pas rien comme trace laissée dans ce monde, et c'est un mouvement qui se généralise chez beaucoup de parents. Il y a donc beaucoup de choses qui vont dans le bon sens, on met rarement le projecteur dessus dans nos sociétés voilà tout, ou alors on se dit que c'est bien normal, on y accorde pas autant d'importance qu'à ce qui ne va pas et nous révolte. Donc je suis assez pour le fait de faire l'autruche, parce que ceux qui prennent la parole le plus facilement ne sont pas forcément les meilleurs et pas les plus représentatifs qui plus est.
    Comme dirait mon chéri il faut savoir être égoïste. On a effectivement qu'une vie, par respect pour ce qu'est la Vie je trouve ça important de vivre au mieux et d'être heureux. Dans les pays pauvres, il y a des galères énormes c'est sûr, mais les gens trouvent leur bonheur aussi, ils ne ressassent pas leur misère et ne comprendraient pas qu'on la ressasse pour eux !
    Je pense que tu as le droit de céder à la mélancolie de temps en temps, j'y cède également régulièrement et je ne m'en veux pas. Je l'accepte, j'accueille mon émotion, je la vis, et ça retombe vite. Oui nos enfants les ressentent, mais ils savent aussi que ça n'a pas de rapport avec eux et on est pas censés leur montrer que la tristesse n'existe pas dans ce monde. Refouler tes émotions ne fait que les enfouir et peut provoquer nettement plus de dégâts, en tout cas c'est mon avis.
    Après le creux de la vague, il y a toujours la remontée... Et oui, aussi d'autres vagues et d'autres creux qui la suivent !
    Bisous ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir ! Et merci 1000 fois pour ton commentaire et tes mots si sereins et bienveillant, merci.
      J'ai mis du temps à te répondre parce que je voulais vraiment me poser pour le faire (j'ai refiler bébé à mon presque mari et voilà ^^), je vais beaucoup mieux depuis la rédaction de cet article, comme tu l'as si bien dit, après le creux de la vague, il y a la remonté ! Oui maintenant, je ne cherche même plus à expliquer, et je ne le prend plus pour moi (aaaah les accords Toltèques), j'ai aussi compris en discutant un petit peu autour de moi, que certaines personnes qui nous faisaient des reproches, avaient parfois en eux cette culpabilité, ou une légère remise en question inconsciente de ce qu'ils ont vécu ou fait... Alors tant pis, je suis mon chemin, j'ai assez de soucis, pour ne pas avoir à me rajouter cela.
      Pour ce qui est du temps, c'est étrange. D'un côté, c'est pire que ce que j'imaginais, vraiment je n'ai plus une minute à moi. D'un autre côté, je ne m'étais pas attendu à ressentir une telle perception du temps. Ce que je veux dire, c'est que j'agis sans me poser la question, tout mon temps lui appartient. Elle a besoin de manger, d'être changée, de jouer, de téter etc, je m'exécute tellement naturellement pour elle ! Je ne pensais que je le vivrais aussi... facilement. Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire ^^ Comment se passe ta grossesse à propos ? Tu verras, tout ça, c'est vraiment beau.
      Et ton chéri a raison, je suis beaucoup trop emphatique, et je dois absolument apprendre à me protéger, à ce stade, c'est n'est même plus de l'égoïsme, c'est normal de vivre, c'est normal d'être heureux. À vrai dire moi, je voudrais juste que tout le monde le soit au moins autant que moi. Alors ça n'est pas en me lamentant sur le sort du monde que ça arrivera. Tu es une très belle personne, et ton enfant a bien de la chance d'avoir atterri dans ton bidou !
      Et je ne connaissais pas Dame de Lys, je vais aller jeter un coup d'oeil à cet article. Au final, je n'ai jamais monté mon entreprise, mais ça reste dans un coin de ma tête, quand je serais grande :3 J'attends juste d'avoir réglé certaines choses avant, avoir un salaire régulier et un emploi du temps relativement fixe, que Lutine soit à l'école, bref... La vie !
      Je te remercie encore pour ton soutien, tu n'imagines pas à quel point c'est précieux d'être entendu, et de recevoir de si jolis mots en échange <3
      Je t'embrasse !

      Supprimer
    2. J'avais moi-même galéré à trouver le temps pour t'écrire héhé, aucun souci !
      Oui tu as raison souvent quand les gens nous font des reproches ou des remarques il s'agit de miroirs intérieurs, il faut que je m'en souvienne plus souvent.
      J'imagine très bien ce que tu veux dire pour le temps, j'ai l'impression que ça commence même pendant la grossesse : on se recentre sur ce bout de chou et on lui trouve du temps tout naturellement. Je prépare un petit topo sur mon second trimestre qui vient de s'achever, tu pourras en savoir plus tout bientôt ;)
      Pour la Dame de Lys c'était une boutique de bijoux, aujourd'hui elle tient le site de La Pie Bavarde pour donner des conseils pour monter sa boîte créative et ne pas refaire les mêmes erreurs qu'elle, ça met de sacrés coups de pied au derrière !
      Bisous ma belle et à bientôt :)

      Supprimer
  3. Oh si tu savais comme je me reconnais dans tes mots...

    Elève ta fille comme tu le veux. Ignore les autres. C'est la plus belle leçon que m'ont donné mes filles. SON PAPA ET TOI seuls savez ce qui est bien pour elle. C'est tout. Peu importe les autres, la maman de la voisine, la soeur du maire ou même moi. On est tous différents, adultes comme enfants. Ce qui marche parfaitement chez l'un ne va absolument pas fonctionner chez l'autre. Et si on arrêtait de comparer ? Tu l'allaite et tout se passe bien ? Continue, fonce, savoure ! Elle dort dans votre chambre, ça vous convient ! Et bien continuez ! Et même si "à 18 ans elle est encore dans votre chambre" elle n'est pas dans la nôtre ! C'est votre choix ! Merde, ça me gonfle ces réflexions à la con ! C'est déjà assez dur comme ça d'être maman bordel ! Je me fâches un peu (mais pas après toi hein !!!!!) mais je pense que tu as compris ma réflexion <3

    Quand au travail, je suis en arrêt encore deux ans qu'on me demande déjà ce que je ferai après... Ce qui me fait le plus rire, c'est les réactions contradictoires. Quand j'ai repris le travail après ma grande, on m'a dit que c'était bien. Quand j'ai dit que j'arrêtais pour ma petite, on m'a dit que c'était bien. Ce qui est certain, c'est que c'est notre choix à nous. Et notre choix, c'est que tant que l'on pourra se permettre que je reste à la maison, je resterai à la maison. Quoi qu'en disent les autres. Cet équilibre est trop important pour nous. Et mon boulot trop nul. Même si j'ai en tête un "projet professionnel", ce sera pour bosser à mon compte, et quand j'y serai prête.

    Et le monde ? Ce monde est complètement fou. J'essaie d'apprendre la tolérance à mes filles, le goût d'apprendre sur tous les sujets, le goût du partage et des autres. J'essaie de m'y prendre du mieux que je peux. Concernant l'écologie, j'ai aussi des envies, des buts, des idées auxquelles je crois. Seulement, on ne peut pas être partout à la fois. Avoir cette réflexion est déjà un grand pas. La suite viendra, quand nous y serons prête. Nous ne pouvons être parfaites, quelque soit le domaine.

    Tu sais, quand je ne suis pas très bien, je me referme dans ma bulle, dans notre cocon à 4. Et c'est le meilleur remède que j'ai trouvé jusqu'à présent.

    Je t'embrasse fort fort fort !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou MademoiselleAAA et merci merci à toi pour ce sourire que tu a fixé à mon visage !
      Tu as tellement raison, et j'avais tellement besoin qu'on me le rappelle, alors vraiment merci d'avoir pris le temps de me lire et de me laisser ce long commentaire tellement adorable et salutaire !
      Tu sais, je ne commente pas souvent, (tu n'as qu'à voir le temps que j'ai mis à venir te répondre ici alors que j'y ai pensé tous les jours) je n'arrive plus à trouvé du temps c'est fou, j'ai l'impression qu'à ce niveau là tout le monde est plus doué que moi xD
      En tout cas, je vais beaucoup mieux, et maintenant, je m'en fiche, parce que tu as raison bordel ! :D
      Pour le travail, fais comme tu le sens ! C'est votre vie, à vous ! Non mais vraiment, c'est trop important pour laisser les autres s'en mêler. Je comprends votre équilibre, le travail me manque, mais je sais que Lutine a besoin de moi et que rester avec elle est la meilleure option possible pour l'instant. Et je ne laissera personne bouleverser notre équilibre !
      Pouffff pour le monde, je renonce aux autres. J'agis par conviction, je ne vais pas sauver le monde à moi toute seule, mais au moins, je suis en accord, et en harmonie avec ce en quoi je crois, avec ce pour quoi je me bats. Pour le reste et bien, advienne que pourra. Je transmets à ma fille des valeurs que j'estime belle, j'espère que le monde sera beau lui aussi, de plus en plus beau. J'en doute, mais je garde au fond de toute cette noirceur une petite étincelle d'espoir, et lorsque je la sens s'éteindre, je la ravive avec l'un des sourires de ma Lutine <3

      Plein de bisous à toi et ta merveilleuse famille <3

      Supprimer

Laisser un Commentaire