LA NAISSANCE D'UNE LUTINE


J'ai toujours aimé lire les récits d'accouchement, et voilà que c'est à mon tour de vous raconter comment s'est passé pour moi ce petit miracle de la vie ! 


Je n'ai pas à me plaindre, j'ai aimé mon accouchement, même si tout ne s'est pas exactement passé comme je l'avais imaginé. Mais après tout, sérieusement, est-ce qu'il arrive parfois que ça arrive comme on l'avait imaginé au final ? ^^


Tout a commencé le 28 Décembre, vers 3h du matin. Je me réveillais toujours vers ces eaux là, réglée comme une horloge insomniaque. Pour une fois mes pertes sont carrément plus liquides que d'habitude, il n'y a pas grand chose, mais je me demande si ça n'est pas une fissure de la poche des eaux. On m'a bien dit que si c'était le cas, ça coulerait en continu, mais qu'en fin de grossesse, nos pertes ont tendance à être plus liquides... Bon j'attends, nous verrons bien. Les heures passent et plus rien. Je suis un peu déçue. Comme la veille, je meurs d'envie de faire le ménage, même en pleine nuit, il faut que je frotte, que je range ! Tiens encore des petits pertes, puis plus rien, et les heures passent ainsi. Nous allons au cinéma (Star Waaaars !) et toujours rien de significatif... Mais où sont donc passées ces pertes ? Je me couche, et là, très ponctuelle, je me réveille, et ça coule, très très très peu mais tout de même. Je me dis que si c'est bien une fissure, ça craint, parce que ça fait 24h. Alors je préfère passer pour une enquiquineuse, mais je décide de me rendre tout de même à la maternité, puisqu'elles ne répondent pas au téléphone. 

Je n'y crois franchement pas, mais je prépare vite fait les dernières affaires, comme ça si jamais je dois rester, l'Amoureux n'aura plus qu'à tout récupérer. Pour l'heure, il fait froid, il fait nuit, nous n'y croyons pas, alors la valise restera encore à la maison. Nous n'habitons pas loin de toute façon. 
Je dépose une bouteille d'eau en verre sur ma table de nuit, je la regarde en me disant que je la rangerais peut-être en étant devenue maman, qui sait ? 

J'arrive, et en m'auscultant, la Sage Femme me dit qu'elle est persuadée que ce ne sont que des pertes liquides mais qu'il vaut mieux faire le test de toute façon. Et là, sa collègue incrédule nous annonce :
"C'est positif !" 
Là je commence sérieusement à culpabiliser pour mon bébé, il y a un risque d'infection... 
"Bon on vous garde, on vous déclenche dans deux heures"
C'était assez inattendu.
Moi qui aurais tant aimé sentir les contractions venir à la maison et commencer ce travail dans mon petit cocon avant de me rendre à la maternité. Moi qui avais imaginé perdre les eaux franchement... Et bien non. On allait me déclencher. Expulser mon bébé de son petit royaume aquatique. 

Après un câlin, mon homme rentre prendre une douche, et me ramène mes affaires. 
Je n'ai pas peur. 
Je me douche. J'attends. 

On vient finalement me chercher à 9h, et on me pose un tampon pour déclencher tout ça, mais on me prévient que ça peut prendre 24H avant de faire effet (haha !) 5 minutes plus tard, je perds les eaux sur la table, du coup, la SF se demande si on a pas déclenché un accouchement qui était sur le point de débuter. Au bout de 20 minutes, les premières contactions arrivent. 

On me demande si je vais vouloir une péridurale ou pas, et je précise que j'aimerais éviter dans la mesure du possible. Je ne suis pas masochiste, mais plusieurs raisons m'ont poussé à ce choix :
La première c'est que j'ai souffert deux fois en perdant mes tout petits, mais j'ai ressenti une sorte d'instinct chamanique presque animal, et je voulais revivre ça en donnant la vie pour une fois. Alors certes je m'attendais à des contractions bien plus intenses, mais cette fois-ci, il y avait une véritable récompense au bout, et je me sentais d'affronter tout ça. Je m'y étais préparé. 
La seconde, c'est qu'avoir cet enfant a été le combat le plus douloureux de ma vie. Vraiment, ces deux dernières années ont bien failli me détruire. Je voulais vivre ça comme un combat, comme une guerrière. Je me disais que si j'arrivais à traverser ça, je serais invincible.
Mais je ne m'étais pas préparé à ÇA. 

Très vite, la Sage Femme m'enlève ce tampon. Mes contractions sont quasi-incessantes. Alors qu'on m'avait préparé à 1 une bonne grosse minute de douleur pour 5 minutes de répit, j'enchaîne les contractions pendant 10 minutes pour 1 minute de pause. 
Mon monitoring est d'ailleurs assez impressionnant, ma Sage Femme le montre à sa collègue. 
Mais je tiens, je gère.
Les heures s'écoulent, la douleur augmente. Je souffle, je me mets dans des positions improbables. 
Je l'ai mon expérience chamanique.
Je pars. Je pars. Je pars le plus loin possible dans ma tête. Je m'accroche à une chanson. Je ne sais pas pourquoi celle-là, elle ne me quittera pas.
Je ne laisse personne me toucher, ou même m'effleurer pendant une de ces très longues contractions. 
Mon homme est là à me regarder, j'ai besoin de sa présence, mais il doit impérativement me laisser dans ma bulle. 
La SF me suggère d'aller prendre une longue douche.
Je vais y rester une demi-heure, la douleur augmente et est devenue trop longue. Si jamais on me parle, si jamais on me fait sortir de ma tête, je réalise alors où je suis, et la douleur devient insoutenable. Je réalise alors que je ne suis absolument pas en train de penser à mon bébé qui arrive. Finalement, je ne suis pas en train de vivre mon accouchement. 
Ça dure depuis longtemps, je vois le soleil se coucher dehors. 
La SF me suggère de prendre la péri, et je lui dis que j'allais la lui demander. J'ai parcouru assez de chemin comme ça.
Elle m'ausculte et je suis à 4, le travail commence officiellement pour elle à ce moment là.

Je tiens encore une heure et demi jusqu'à ce que l'anesthésiste arrive.
Mes contractions sont VRAIMENT impressionnantes. Et je suis là, silencieuse, on n'entend que mon souffle... Non, en fait, je ne suis pas là. 
Je ne peux pas être là, mon corps est trop douloureux. La méditation est mon seul recourt. 

L'anesthésiste arrive. Elle est pressée. Je la supplie d'attendre la fin d'une de mes longue contraction, elle me dit qu'elle n'a pas le temps qu'elle doit descendre au bloc. 
Honnêtement, je l'ai mal pris, mais je n'avais pas le choix. 
Elle m'a piqué en pleine contraction. La SF me tient et me rassure. De toute façon je suis dans ma transe. 

Là, la SF m'ausculte de suite et... En à peine une heure et demi... Je suis à 9...
"Oh ba vous avez fait tout le travail, si on avait su on ne vous aurait pas fait la péri, on va vous installer".

Puis ce fut, le moment de panique.
Le coeur de ma petite Lutine a commencé à ralentir, peut-être à cause de la péridurale. 
"Bon ça fait 5 minutes ça n'est pas bon on vous prépare pour le bloc"
Et là, je pleure, je suis toute haletante, terrifiée, je veux que son coeur reprenne de la vigueur, je ne veux pas la perdre, je ne PEUX pas la perdre, pas Elle je l'aime trop. Je la supplie d'aller bien. 
Et son coeur repart comme il faut. 

L'envie de pousser arrive. Il est temps. Les cours m'ont bien servi, je pousse comme une chef. 
Je suis sereine, je suis heureuse, j'ai hâte de la rencontrer. 
Nous sommes le Mardi 29 Décembre 2015, il est 19H25. 
On me dit de tendre les bras et j'ai son petit corps tout mouillé, tout chaud qui vient s'accrocher pour toujours à mon coeur. 
Elle pousse un tout petit cri. 
Elle est si belle. 
Je l'aime tellement. 
Je suis Maman. 

Je la respire, je l'embrasse, je la regarde. 
Le papa a les larmes aux yeux, il est très très ému. Il est fier de moi, il est sous le charme de cette petite bouille qui vient changer nos vies à jamais. 

Puis c'est tout naturellement qu'elle vient prendre sa toute première tétée. 
Je suis comblée. Comblée. 

A toutes celles qui ont des Petits Anges, à toutes celles pour qui ça prend trop de temps, toutes celles qui vivent ce combat qu'est d'avoir un enfant, Accrochez-vous bien fort à la vie, à l'espoir, accrochez-vous toujours. Un jour vous le tiendrez dans vos bras votre fruit d'amour, et je vous le jure, ça vaut la peine d'endurer tout cela. Vous dire que tout est effacé serait faux. Je n'oublierai jamais. Mais je ne regrette pas une seule seconde de m'être lancée dans cette Terrible, Merveilleuse, Puissante Aventure, qui est celle de donner la vie. Envers et contre tout. 








24 commentaires

  1. Bravo, tu viens de me faire fondre en larme. Je suis tellement contente pour toi ! Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha Merci beaucoup ma chère Micro <3

      Supprimer
  2. Voilà j'ai les larmes aux yeux. Tu as eu un bel accouchement, j'en suis ravie ! Comme toi, j'étais complètement dans ma bulle lors de mon accouchement, avant la péridurale et au moment des poussées. A un tel point que je n'entendais pas la sage femme me parler ahah. Et pendant les contractions, avant la péri, je me concentrais sur la radio. Comme un signe du destin, quand ma fille est née, c'est hallelujah qui passait. J'en ai les larmes aux yeux à chaque fois que je l'entends.
    Ta lutine est là et vous allez bien toutes les deux, voilà le principal. Ne reste plus qu'à profiter de la vie. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ^^ Oooh c'est vraiment beau et puis cette chanson est tellement parfaite ! Je comprends que ça puisse te marquer à vie :)
      En tout cas, je te souhaite que ton accouchement à venir se déroule à merveille également !
      Plein de bisous pour toi et ta petite famille !

      Supprimer
  3. Oh bah voilà tu m as fait pleurer...
    Encore bienvenue petite lutine. Je suis sure qu une vie merveilleuse t attend <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      Nous ferons tout pour en tout cas ^^
      Des bisous !

      Supprimer
  4. C'est très émouvant Je suis très très heureuse pour toi et ton compagnon. Pleins de belles choses pour cette nouvelle vie à 3.

    RépondreSupprimer
  5. Ton récit me fait penser à tout ce que j'ai lu sur l'hypno-naissance. C'est ce que j'aimerais comme accouchement. Tu dois vraiment être très douée en méditation pour y être si bien parvenue !
    Quelle warrior de l'esprit tu fais :D Tout mon respect !! Tes deux dernières photos Instagram sont des joyaux, j'adore <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je ne connaissais absolument pas, du coup, je suis allé me renseigner un petit et c'est absolument génial ! Si j'avais connu ça, j'aurais peut-être réussi à m'évader mais tout en vivant pleinement mon accouchement et en me concentrant plus sur mon bébé ! Du coup, oui si tu peux t'y entraîner avant, c'est vraiment bien !
      Et merci ^^ C'est gentil :) Mais bon j'ai quand même fini par céder et demander la péri haha ^^

      Supprimer
    2. Tiens c'est drôle parce qu'à te lire ça m'y faisait beaucoup penser, ça t'est venu instinctivement alors ! J'ai du chemin à faire dans tout ça, je débute à peine.
      Chaque accouchement est unique, il n'y a pas à avoir de regrets. Je ne sais pas du tout si j'arriverai à ne pas demander la péri non plus ! Faut pas se fermer à toutes les hypothèses et techniques.

      Supprimer
  6. un article terriblement émouvant, j'ai des frissons partout ! félicitations et profitez bien de ce nouveau bonheur

    RépondreSupprimer
  7. Bon ben voilà , t'es 2derniers "paragraphes" mon fait versé ma ptite larme. Tout simplement magnifique ma vicky �� J'espère qu'on se reverra bientôt. Je t'embrasse bien fort ainsi que ta merveilleuse princesse ��

    RépondreSupprimer
  8. Bon ben voilà, tes 2 derniers "paragraphes" mon fait versé ma ptite larme. Tout simplement magnifique 💖 J'espère te revoir bientôt et faire la connaissance de ta petite lutine qui est une pure merveille^^ je t'embrasse fort 💋

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha merci ma Célia ^^ J'espère te revoir aussi prochainement même si je ne viens pas souvent sur Porto-Vecchio (mais surtout si tu passes par Ajaccio fais moi signe hein ^^) En fait, la dernière fois qu'on s'est vue, j'étais enceinte et je n'en savais rien ^^
      Plein de bisous pour toi et ton petit chou !

      Supprimer
  9. Quel beau récit... J'en ai la larme à l'oeil, vilaine !
    Tu auras été très courageuse, brave et guerrière en tout cas, félicitation pour tout ça et soyez maintenant heureux, ensemble. <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semblerait que j'ai fait couler pas mal de larmichettes hier soir ^^ Merci beaucoup ma belle !
      Comme je te souhaite tout ce bonheur !!!
      Je t'embrasse :)

      Supprimer
  10. Tu aurais dû demander à te faire sponsoriser par Kleenex pour cet article parce qu'ici aussi les larmes ont coules à la lecture des derniers paragraphes, cela me renvoie 5 ans en arrière et au parcours difficile avant la naissance de ma pepette mais c'est claire que ca vaut le coup. Je t'avais dit que ce jour arriverait et le voilà alors profites à fond de tout ce bonheur bien mérité et des bisous à ta petite lutine.

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir ma belle ! :)
    Quel merveilleux récit ! Tu as été très très très courageuse. Je comprends que tu ai paniqué mais vraiment, félicitations !!! Je te souhaite plein de bonheur avec cette petite fée auprès de toi <3

    RépondreSupprimer
  12. toutes mes félicitations
    profite bien de chaque moment
    gros gros bisous

    RépondreSupprimer
  13. Félicitation ♥ Et bienvenue au monde à ta petite lutine ♥♥♥ L'accouchement reste l'expérience la plus forte que j'ai connue , un incroyable dépassement de moi-même! Ton récit est vraiment très beau , merci d'avoir partagé avec nous ce moment fort de ta vie. Je vous souhaite tous les bonheurs possibles et d'être heureuse dans ta nouvelle vie de maman.
    Bisous
    Vanessa

    RépondreSupprimer
  14. Oh oui!! félicitations!! Vive la petite lutine et toi! bravo à toi guerrière :P

    RépondreSupprimer
  15. <3 <3 <3 <3
    *soupir*
    Je n'ai pas de mots mais les larmes que je retiens comme je peux.
    Je suis véritablement contente pour toi après ce que tu as traversé. <3

    RépondreSupprimer

Laisser un Commentaire